Chat végétarien : mon chat peut-il devenir vegan?

Image d'un chat végétarien

Le véganisme, c’est tout simplement un mode de vie basé sur le refus de l’exploitation animale. Lorsque l’on devient vegan, on fait le choix d’un mode de consommation plus éthique, basé sur la réduction de tout impact négatif sur autrui et sur nos amis les animaux. On exclu ainsi autant que possible la souffrance animale. Et ça ne se réduit pas uniquement à consommer ou non de la viande. Cependant, peut-on également obliger nos animaux à manger végan? Faire de son chat un chat végétarien n’est-il pas dangereux pour sa santé?

L’alimentation du chat à l’état sauvage

Avant de se poser la question sur la mise en place d’un nouveau régime alimentaire, il faut se questionner sur le régime alimentaire à l’état sauvage. Afin de ne pas biaiser cette analyse nous avons choisi d’étudier l’alimentaire du chat sauvage. Et non celui du chat errant. Car en effet, un chat errant demeure un chat domestique dont la quasi totalité de la nourriture provient des humains. Ils vivent certes hors de nos maisons, mais évoluent en étroite cohabitation avec les humains.

🐾 Que mange le chat sauvage ?

Ceci étant dit, intéressons-nous donc au chat sauvage. Selon l’encyclopédie Larousse , le chat sauvage a un régime tout à fait monotone, composé essentiellement de proies animales. En Europe continentale , c’est près de 88% à 97% de rongeurs dans leur consommation totale. Le chat sauvage est donc un chasseur, qui chasse non pas par jeu mais bien pour se nourrir. Contrairement au chat domestique. Le chat, tout comme le chien, est donc carnivore de nature. Bien que les toutous deviennent au contact de l’homme des « omnivores opportunistes » puisqu’ils aiment goûter de la nourriture humaine. D’ailleurs, quant à cette affirmation du chat comme carnivore, il suffit de regarder leur mâchoires, destinées à manger des proies fraîches. Comme le dit George A. Feldhamer dans l’ouvrage « Mammalogy: Adaptation, Diversity, and Ecology »:

« Les canidés, félidés et mustélidés doivent principalement leur survie à la consommation de proies fraîches. Il en découle que ces familles présentent un développement plus important de « la dent et de la griffe »; ils développent en outre une morphologie de carnassier et une faculté au mouvement horizontal. »

Car en effet, dépourvus de dents plates servant à mastiquer, les chats ont une fosse mandibulaire moins plate empêchant les mouvements latéraux, nécessaires à la mastication. Mais cela veut-il pour autant dire que votre chat domestique ne peut pas devenir un chat végétarien? Car après tout, en mangeant les viscères de ses proies, le chat mange les graines, herbe et autres fruits précédemment consommés par ces dernières.

🐾 Les besoins nutritionnels du chat :

Les basiques:

En croisant les différentes sources à notre disposition, on peut évaluer les besoins nutritionnels du chat adulte selon les points suivants:

Énergie: Indispensable au mouvement, au maintien de la chaleur corporelle, aux mécanismes physiologiques et j’en passe, l’énergie est un des nutriments les plus importants. Il faut 60 à 70 calories/kilo/jour à votre chat.

Protéines: Acide aminé qui permet la production des anticorps, enzymes, hormones, cellules mais aussi qui veille à l’équilibre du PH. On en trouve dans la viande, les œufs, le poisson et la volaille. Les légumes ne fournissent que certaines protéines, et ne peuvent à eux-seuls combler les besoins alimentaires du chat. Les protéines doivent être à hauteur de 30 à 40% de la ration énergétique totale.

Taurine : Acide aminé qui joue un rôle important dans le fonctionnement du muscle cardiaque, de la vision, du système digestif, et de la reproduction ainsi que la formation et le développement du fœtus. On en trouve dans les pattes de poulets, mais aussi les organes et leurs fluides comme le foie, le cœur, les yeux et le cerveau. Les insectes, les œufs ainsi que les fruits de mer en contiennent beaucoup. Le chat doit en consommer 10mg/kg/jour.

Mais aussi:

Vitamines A, D, E et K: Nocives en cas de carence ou d’excès, les vitamines permettent le bon fonctionnement de tout le corps, de renforcer l’immunité. Les chats puisent ces vitamines dans les aliments d’origine animale essentiellement, car ils ne peuvent synthétiser la vitamine A à partir de bêta-carotène par exemple.

Minéraux: Dont le calcium (150mg/kg/jour), le phosphore (rapport avec calcium entre 1 et 2), le potassium, le magnésium(0.08% de matière sèche), le cuivre (7à10 ppm), le manganèse(5 ppm) et le zinc(50 ppm). Ils jouent un rôle dans la quasi-totalité des réactions physiologiques: formation des enzymes, équilibre du PH, oxygénation du sang etc. Des carences pourraient entrainer entre autres : des troubles de la croissance, des décoloration du poils, l’augmentation du risque de calcul, des faiblesses musculaires. L’eau est une source de minéraux pour les chats.

Acides gras: Le rapport oméga 6/ oméga 3 doit être de 5 à 10. Ils jouent un rôle dans l’hydratation de la peau, la diminution des inflammation et démangeaisons dues aux allergies. Tout comme les vitamines, les chats sont incapables d’extraire les acides gras des plantes. Ainsi ils doivent impérativement consommer animal pour avoir de l’acide arachidonique. Autre fait étonnant: il ne peuvent convertir l’acide linoléique et l’acide gamma-linoléique pourtant essentiels. C’est pourquoi dans la nature ils consomment des animaux… qui eux le peuvent.

A ne pas oublier non plus les fibres, glucides, et l’eau, bien évidemment. Toutes les données sont récupérées grâce au site lanutrition.fr .

Un argument de santé contre le chat végétarien

Selon certains vétérinaires et grands professeurs, le chat ne peut tout simplement pas devenir végétarien. Non pas par respect des traditions du chat chasseur, mais  de par son corps lui-même et les besoins nutritionnels que l’on a précédemment évoqués.

🐾 Une anatomie de carnivore :

La première raison est la suivante: tout le corps du chat est adapté à son mode de vie de chasseur et à sa consommation animale. Outre la mâchoire, qui donne simplement des indications sur le régime alimentaire, le chat domestique possède une anatomie et une physiologie semblable à celle du chat sauvage. Ce qui veut dire que tout leur système digestif est fait pour assimiler de la nourriture animale. La taille de leur intestin grêle et de leur gros intestin est trop courte pour pouvoir digérer des composés végétaux. En effet, ces derniers ont besoin de temps pour fermenter. De plus leur cæcum, première partie du côlon, qui est le principal acteur de la digestion des fibres alimentaires, est peu développé. A contrario, on retrouvera un cæcum de taille importante chez les rongeurs.

🐾 Une métabolisme de carnivore :

Un autre problème se pose: celui des enzymes. Les chats ne produisent pas les enzymes (comme l’amylase) en quantité suffisante pour la digestion de la cellulose, de l’amidon ou encore d’hydrate de carbone. Et comme certains polymère de glucose (comme la cellulose) ne se digèrent pas, pour profiter du contenu cellulaire, et donc des nutriments et vitamines, il faut pouvoir briser les parois et casser les chaines. Soit grâce à la dentition adaptée à un broyage dit mécanique, soit grâce aux bactéries… dont les chats sont dépourvus. Ainsi, si vous donnez de la nourriture végétale, vous serez obligés de leur donner des compléments de synthèse en minéraux et vitamines.

Et le problème, c’est que ces compléments seront conservés par l’animal dans leur totalité. Il ne pourront être rejetés comme ils le seraient avec une nourriture naturelle. De même certains nutriments comme la taurine ne se trouvent tout simplement pas dans les aliments d’origine végétale. Or, ce nutriment est essentiel , et il a causé nombre de décès lorsqu’il n’était pas présent dans la nourriture industrielle pour chat, quelques années en arrière.

Pour comprendre la digestion de la cellulose et de l’amidon, je vous conseille cette documentation.

Quels arguments en faveur du chat végétarien

Cependant, puisque les Vegans sont contre la souffrance animale, ils ne choisiraient pas pour leur chat ce même régime s’ils n’avaient pas la conviction de ne pas faire souffrir leur animal. Je vous propose ainsi de comprendre pourquoi certaines personnes ont fait ce choix.

🐾 Une nourriture adaptée et complète est possible sans viande

Il est normal de penser que, par la domestication du chat, nous avons retiré le félin de la chaine alimentaire. En effet, il n’a plus besoin de chasser rongeurs afin de subvenir à ses besoins. Il serait donc paradoxal de continuer , dans la théorie, de le nourrir avec des animaux qu’il ne chasse plus. Cependant, le chat a des besoins en nutriments qui ne se trouvent à l’état naturel que dans la nourriture animale.

C’est pourquoi, certaines publications comme celle de Knight & Leitsberger, précisent que : « Chiens et chats peuvent très bien se porter en suivant un régime végétarien, mais il se doit d’être complet nutritionnellement et raisonnablement équilibré. » Ces substituts entendent remplacer les nutriments d’origine animale par des produits de synthèse. La PETA (People for the Ethical Treatment of Animals), met notamment en avant Bramble, un Border-collie. Il a gagné sa place dans le Guinness Book comme plus vieux chien encore en vie, à 27 ans.

Cependant, ces mêmes personnes recommandent à tout propriétaire de chat végétarien de faire des contrôles chez le vétérinaires régulièrement. Pour vérifier que le chat n’a pas de carence, notamment pour la taurine, ou les minéraux et vitamines. Ce qui est, au final, reconnaître que les risques pour la santé sont réels. Par ailleurs, l’assimilation des nutriments d’origine naturelle et de synthèse ne se fait pas de la même manière. Et nous l’avons déjà abordé précédemment. Ce qui veut dire que votre chat ne pourra réguler la quantité de nutriments dont il a besoin avec des produits de substitution.

🐾 La nourriture Vegan est de meilleure qualité

C’est un argument récurrent que nous avons pu lire sur de nombreux sites au cours de nos recherches. Et il est, en soi, tout à fait légitime. La nourriture basique industrielle destinée à nos chiens et chats est de mauvaise qualité. La provenance des composants est douteuse, tout comme leur aspect nutritionnel. La présence de céréales dans les croquettes en est un bon exemple . Qui s’étend d’ailleurs à d’autres animaux comme les rongeurs. Cependant, il existe de la très bonne nourriture à base de viande. D’au moins aussi bonne qualité que de la nourriture Vegan. Cet argument à lui seul ne peut donc justifier que vous forciez votre chat à devenir un chat végétarien.

Une conclusion pour la route?

Il ne tient bien évidemment pas à nous de trancher pour vous sur la question. Cependant, vous savez désormais ce qu’il y a à savoir afin de prendre la bonne décision. Nous sommes bien évidemment contre la maltraitance animale, et respectons le mode de vie vertueux qu’essayent de défendre les vegans. Seulement nous pensons avant tout au bien-être de nos amis les félins. Humain et chats ne sont pas pareils: nous sommes des omnivores là où les chats sont des carnivores. Nous pouvons manger de la viande là où les chats doivent manger de la viande. Le chat a des instincts de chasseurs. C’est pour cela que vous n’êtes pas à l’abri de retrouver une de ses chasses un matin au réveil. Sachez que tout ce que vous avez pu lire est basé sur des faits et des études. Dont vous nous avons d’ailleurs mentionné les sources.

Nous vous invitons également à partager vos expériences avec nous dans l’espace commentaire… Miaou et vive les chats en tout genre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest