Comment déstresser un chat ?

Minou fait ses besoins partout et multiplie les marquages urinaires ? Il semble totalement excédé ou au contraire apathique et replié sur lui-même ? Il miaule sans discontinuer et montre une nervosité inhabituelle ? Le stress est peut-être à l’origine de son mal-être. Avant toute chose, si le comportement de votre chat change radicalement, voir que son état général de santé se détériore, le premier réflexe est de le conduire chez un professionnel de santé. En effet, son vétérinaire est le mieux placé pour déterminer si les causes de la situation sont pathologiques ou s’il s’agit d’un état de stress que vous pouvez contribuer à évacuer. Il est parfois difficile de faire le distingo entre les deux, dans la mesure où la maladie provoque bien sûr du stress chez nos boules de poils, et que le stress affaiblit les défenses immunitaires. Il peut même provoquer de véritables maux comme la cystite interstitielle du chat et doit donc être surveillé et réduit lorsqu’il se manifeste. Pour autant on peut se sentir démuni lorsque nos amis à quatre pattes souffrent, et il n’est pas toujours aisé de trouver comment les déstresser : focus sur les meilleures façons de déstresser un chat. 

Créer un environnement apaisant

Cela peut paraître surprenant, mais la meilleure façon de déstresser un chat est parfois…de le laisser tranquille. C’est notamment vrai dans toutes les situations générant du stress: un déménagement, l’arrivée d’un enfant, une petite opération chirurgicale comme la castration ou la stérilisation…Dans tous ces cas, il faut savoir conserver la bonne distance. A la fois proche pour subvenir à tous ses besoins, notamment des câlins et des caresses si vous sentez que votre félin les attend, et respectueux de son périmètre de tranquillité. Il faut veiller bien sûr à lui offrir suffisamment d’eau et de nourriture, un couchage douillet où il peut se mettre en boule, et un espace où faire ses griffes. C’est une activité particulièrement destressante et riche en endorphines pour notre petit animal. Eloigner les causes du stress (un enfant qui le maltraite un peu pour jouer, un chat du quartier qui se montre agressif sur son territoire…) peut aussi lui être bénéfique. Et en cas de miaulements répétés, ne pas l’encourager en lui répondant systématiquement, mais au contraire les banaliser en n’y prêtant pas attention (sauf en cas de danger bien sûr): il s’interrompra de lui-même.

Les solutions euphorisantes

Il existe un certain nombre de solutions très diverses pour redonner à nos matous adorés leur joie de vivre et retrouver le moral. Jouer est notamment très important pour eux et très déstressant. Parmi les solutions en vente dans le commerce, il y a la très connue herbe-aux-chats : en réalité, ce sont diverses variétés de plantes, dont le plus utilisée est la cataire ou chataire, aux propriétés euphorisantes que nos chats adorent. On peut aussi se procurer des croquettes anti-stress. En dernier recours, le vétérinaire peut prescrire un traitement médicamenteux. 

Partager, c'est nous aider !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *