La démission de la présidente de la S.P.A.

chat association affaire démission présidente de la SPA

La Société Protectrice des Animaux, autrement connu sous le nom de la S.P.A., est la principale association de défense et de protection des animaux en France. Son histoire début en 1845, et dès lors l’association n’a cessé d’agir pour sauver et protéger les animaux. Et avec près de 100 000 chiens et chats abandonnés par an, l’association lutte en priorité contre l’abandon. Depuis 2013, c’était Natacha Harry, vétérinaire, qui était à la présidence. Fortement controversée, elle finit, contre toute attente, par annoncer sa démission qui prendra effet le 14 juillet 2018. Retour sur les faits…

L’origine de la démission ? Il n’y a pas de fumé sans feu…

En décembre 2017, le directeur général Joël Pain avait été mis à pied pour faute grave. En cause son « incompétence » et des « propos sexiste à l’encontre de la présidente et des salariées ». Le 12 mars dernier, c’est au tour du directeur administratif et financier ainsi que de la directrice juridique de recevoir une lettre de convocation à un entretien précédent leur licenciement. Nouveau coup de théâtre en mai 2018, où la directrice du refuge d’Hermeray est dans le collimateur de la SPA. En effet elle aurait pratiqué des euthanasies sur 12 chiens jugés dangereux en dehors de la procédure .

La principale concernée dénonce une hypocrisie autour de l’affaire, puisqu’elle a fait adopter près de 1200 chiens. De plus, certains chiens dangereux (envers l’homme ou leur congénère) et ne sont pas adoptables . La place qu’ils prennent dans le refuge bloque alors des secondes chances à des chiens qui sont, eux, adoptables. Une pétition avec plus de 10 000 signatures a déjà vu le jour pour réintégrer la directrice. Les signataire dénoncent « une affaire Némo », puisque la responsable du refuge aurait été propulsée sur le devant de la scène par les médias, au détriment de sa présidente.

Cependant toute cette histoire a surtout délié certaines langues. De nombreux anciens collaborateurs et bénévoles de la SPA dénonce la gouvernance autoritaire de la présidente Natacha Harry. Au centre de multiples polémiques depuis son élection, elle dément pourtant fermement ces accusations. Comme elle l’a dit dans le journal du Dimanche, « ces personnes ont adopté des attitudes incompatibles avec leurs fonctions et l’éthique de la SPA (…). Leur licenciement a été décidé à l’unanimité en conseil d’administration. « . Elle ajoute également, concernant sa démission : » « Je fais ce choix d’abord pour protéger l’association des violentes attaques dont je fais l’objet « .

Et la S.P.A. dans tout ça ?

Bien que ce ne soit pas la première, cette démission et tout ce que cela implique plonge de nouveau la S.P.A. dans une crise. Selon la présidente, des recrutements sont actuellement en cours, pour compléter les places vacantes. A savoir qu’aujourd’hui, la SPA c’est près de 650 salariés et 4 000 bénévoles. Ainsi, la majeure partie des ressources de l’association provient des dons. Et bien que la présidente assure que les comptes se portent bien aujourd’hui, on peut s’inquiéter pour les mois à venir.

Autre point positif, au cours du dernier mandat de Natacha Harry, 50 000 animaux de plus que les 5 dernières années ont trouvé un nouveau foyer. C’est également 33 refuges rénovés ou en cours de rénovation, soit plus de la moitié. On leur souhaite bon courage lors de leur restructuration, car ne l’oublions pas, leur action est primordiale.

On profite également de cet article pour vous dire de bien réfléchir avant d’adopter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest