Les pires et les meilleurs papas du règne animal

Photographie de papas lions et d'un lionceau
Pour les habitués du blog, nous ne vous apprendrons rien en vous disant que nous parlons essentiellement des félins. Cependant, comme vous le savez (n’est-ce pas ?) la fête des pères est dans moins d’une semaine, et nous nous sommes dit qu’il pourrait être amusant de s’intéresser à la paternité chez nos amis les chats et leurs comparses à écailles, à poils ou à plumes ! Et si vous vous demandez encore ce que vous allez offrir à votre papa pour l’occasion, ou si vous allez lui apporter un présent tout court, laissez-nous vous rappeler pourquoi nos papas humains méritent tout notre amour ! Je vous propose ainsi un tour des pires et des meilleurs papas du règne animal…

Top 3 des pires papas

Il y a un adage qui dit « On choisit ses amis, mais on ne choisit pas sa famille ». Et pour certaines espèces animales, ce proverbe est un parfait reflet de la réalité. Abandon, désintérêt général, ou encore risque de se faire manger tout cru… voici 3 des pires géniteurs parmi la faune !

Le papa Réduves : entre cannibalisme et abandons

Connues sous le nom de « punaises assassines», les réduves possèdent un puissant rostre avec lequel elles empoisonnent et évident leurs victimes. Mais ce qui nous intéresse dans cet article, c’est le rôle du paternel, supposé protecteur. En effet, la femelle réduve meurt en général peu après la ponte. Le papa réduve est donc seul gardien de sa progéniture, dont il n’hésitera pas à en manger une partie, afin de mieux protéger les autres. Ces œufs lui servent également de nutriments, puisque la défense de ceux qu’il n’a pas mangés l’empêche d’aller chasser d’autres insectes. L’histoire ne s’arrête bien évidemment pas là, puisque en bon mauvais papa, le mâle abandonne ses petits une fois que ces derniers ont éclos. Quelque chose nous dit que les punaises assassines n’ont pas vraiment gagné à la loterie de la vie …

Le mâle Gobie des sables et son apparence paternaliste trompeuse

Le gobie des sables est un petit poisson qui vit essentiellement dans les fonds sablonneux des côtes finlandaises. Lors de la période de reproduction, le mâle Gobie cherche à passer pour le papa parfait en construisant un nid, destiné à accueillir ses futurs petits. Une fois l’accouplement et la ponte réalisés, le mâle entretient et nettoie le nid, tout en gardant les œufs… à condition que la femelle soit dans les environs. Car une fois cette dernière en vadrouille, le mâle a la fâcheuse habitude de manger tout ou partie des œufs, et d’abandonner le nid à son triste sort. Je fais rien que des bêtises, des bêtises quand t’es pas là … 

Le lion : un papa je-m’en-foutiste

Le lion, c’est un peu le premier à vouloir s’accoupler, mais le dernier à assumer ses responsabilités. Alors que la femelle s’occupe de la chasse, de l’éducation et de la protection la plupart du temps, le papa lion va quant à lui profiter de sa journée pour faire des siestes, et manger ce que la femelle aura rapporté. Inconscient et égoïste, le mâle lion serait prêt à affamer ses petits pour avoir sa panse bien remplie. Il lui arrive cependant de prendre la défense de ses petits, surtout contre les hyènes ou les autres lions, en quête de devenir le nouveau dominant.

Une mention toute spéciale aux orques, qui à défaut d’être des papas exemplaires ne sont pas des fils ingrats ! En effet, s’ils ne participent en aucun cas à l’éducation de leurs enfants, les orques aident leur môman au quotidien pour prendre soin de la fratrie !

Top 3 des papas super-héros

Si nous n’avons rien à envier aux animaux de la première partie, nos mamans pourraient éventuellement être envieuses des papas présents dans la liste suivante …

La punaise d’eau géante, un père célibataire dévoué

Il est vrai que lorsque vous pensez à un animal, la punaise d’eau n’est certainement pas le premier qui vous vient à l’esprit. Et pourtant, elle est l’espèce qui possède l’un des meilleurs pères du règne animal. En effet, une fois la ponte effectuée par la femelle, cette dernière abandonne ses œufs et part vers de nouveaux rivages. En bon père célibataire, c’est donc à charge du mâle punaise d’eau que revient la tâche de protéger les œufs. Il peut ainsi porter jusqu’à 150 œufs sur son dos, et y veillera comme à la prunelle de ses yeux jusqu’à leur éclosion. Plus étonnant encore, ce rôle de baby-sitter jouerait un rôle direct sur la sexualité des punaises, puisque les femelles sont scientifiquement plus attirées par des mâles responsables porteurs d’œufs. Si le sujet vous intéresse, nous vous recommandons l’excellent article du daily geek show.

Le singe hiboux, le parfait père au foyer

En plus d’être monogame et lié à vie à sa partenaire femelle, le mâle singe- hiboux porte une attention toute particulière à ses chérubins. Education, transport, nettoyage, tâches ménagères quotidiennes : il est le mari et le papa parfait. On pourrait limite se croire dans un épisode de l’excellente série « Martin, sexe faible », disponible sur France TV slash. Des scientifiques américains sont même parvenus à la conclusion que la monogamie génétique de l’espèce était enseignée aux petits par leur père !

Le renard roux, l’éducation avant tout !

Le renard roux est un partenaire aimant et précautionneux, doublé d’un papa attentif et dévoué. En effet, lorsque les petits sont en bas-âge et que la femelle reste au terrier, il se charge de chasser et lui apporter de la nourriture plusieurs fois par jour. Lorsque les enfants grandissent, il jouera avec eux avec de leur faire découvrir le monde et de les éveiller. C’est également au papa renard que vient la tâche de leur apprendre à chasser, trouver de la nourriture, creuser, flairer etc.

Et les chats dans tout ça ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les chats ne font pas partie de notre classement ! En effet, si certains papa-chat pourraient être qualifiés d’irresponsables, de nombreux cas de papa-poule ont également été déclarés. Il peut ainsi arriver qu’un chat mâle prenne en charge un chaton, et joue le rôle de maman de substitution. On conseille même de ne pas séparer complètement le chat mâle de sa portée, car il jouera un rôle dans l’apprentissage de l’instinct de survie. Attention cependant à ne pas le laisser seul sans surveillance les premiers jours, car il pourrait s’attaquer aux chatons dans l’objectif de provoquer de nouvelles chaleurs chez la femelle…

A noter tout de même que la notion de papa/maman telle que nous la connaissons, est socialement construite et n’existe pas vraiment chez la plupart des espèces animales. Ce sont ainsi la plupart du temps des géniteurs, qui pourvoiront à ou non à l’éducation et aux soins des nouveau-nés.

Si cet article vous a plu et que vous avez appris des choses, faites-le nous savoir en commentaire ! Et si vous avez déjà des idées de cadeaux pour la fête des pères, nous serons aussi curieux de savoir ce que c’est 🙂

Partager, c'est nous aider !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *