Pourquoi mon chat a-t-il mauvaise haleine et comment y remédier ?

Que celles et ceux pour qui le mot savant d’”halitose” signifie quelque-chose lèvent la patte ! Et pourtant, sous cet étrange vocable se cache un de ces petits désagréments que nos minous rencontrent, et nous font parfois rencontrer : la mauvaise haleine. Nos amis à poils ne sont pas des fans de plats à l’ail ou de fromage bien coulant, et ils comptent même parmi les animaux les plus soucieux de leur propreté. Alors, d’où peut bien venir cette odeur parfois pestilentielle qui s’échappe de leur adorable museau ? Elle n’est pas à prendre à la légère. En effet, les causes de cette halitose sont extrêmement diverses et leur éventail va des plus bénignes aux plus graves. Réflexe immédiat à adopter si l’haleine de notre ami à quatre pattes est devenue vraiment insupportable : ne pas négliger cette alerte, et prendre contact avec son vétérinaire habituel, qui pourra déterminer si la mauvaise odeur est le symptôme d’un mal plus grave. De manière générale, il est possible d’intervenir de façon simple et indolore pour le chat en vue de faire cesser l’halitose. Voici un rapide tour d’horizon des causes de l’haleine désagréable et odorante, et des façons d’y remédier.

D’où vient la mauvaise haleine du chat ?

Depuis quelques temps les câlins au lit sont moins agréables, ou une odeur pénible accompagne ce pauvre minou quand il vient se frotter contre votre épaule ? Pas de panique, la mauvaise haleine n’est pas nécessairement signe de quelque-chose d’inquiétant. Ses causes recouvrent le vieillissement du chat, son alimentation, mais aussi, il est vrai, des problèmes gastro-intestinaux ou rénaux plus graves. 

La plupart du temps, c’est l’alimentation du chat qui est en cause. Nos boules de poils adorent, par exemple, les pâtées et l’alimentation fraîche ou semi-fraîche. Pourtant, elle peut être à l’origine de dépôts et résidus sur les dents et les gencives, qui finissent par leur donner mauvaise haleine. Tous les chats sont exposés au risque de maladie parodontale: les bactéries se multiplient dans leur gueule et leur gencive s’infecte et s’inflamme. Certains chats de race, comme les British ou les Persans, possèdent une anatomie qui les prédisposent aux dépôts de tartre et à la multiplication des bactéries : en effet, leurs mâchoires sont plus étroites, leurs dents moins alignées donc davantage susceptibles d’abriter des saletés, du tartre et des bactéries. En tout état de cause, chat de race ou minou sans pédigrée, l’important est de ne pas laisser prospérer l’inflammation qui peut rapidement devenir très gênante pour nos animaux de compagnie. Que faire lorsqu’on détecte une mauvaise haleine chez notre compagnon ? Voici quelques éléments de réponse pour réagir au mieux. 

Comment agir contre la mauvaise haleine du chat ?

Un passage chez le vétérinaire semble incontournable, surtout si la mauvaise haleine persiste voire s’aggrave. Le praticien pourra en déterminer de façon plus sûre les causes et éliminer les raisons les plus inquiétantes, par exemple. A l’inverse, il pourra diagnostiquer en amont un éventuel problème de santé plus grave et lui appliquer le traitement le plus adapté. S’il s’agit d’une accumulation de tartre, le vétérinaire peut procéder comme pour les humains à un détartrage. Dans le cas du chat, cela requiert une anesthésie générale, sauf s’il est particulièrement docile et accommodant. Le détartrage et le polissage des dents est une opération tout à fait bénigne mais qui représente un certain budget. 

Il est évidemment possible de prévenir au maximum l’apparition de tartre sur les dents de nos amis félins. On peut, par exemple, modifier leur alimentation pour leur donner des croquettes plus adaptées au détartrage des dents et à la protection des gencives : de gros modèles de croquettes, qui permettent de lutter correctement contre le tartre. Il est conseillé de parler avec son vétérinaire de ce changement d’alimentation. De manière générale, il est toujours déconseillé de fournir de la nourriture de mauvaise qualité à nos délicats chatons.

Une autre solution, qui complète la précédente, est d’améliorer leur hygiène bucco-dentaire. Il ne s’agit évidemment pas de leur brosser les dents tous les jours (ils ne l’accepteront pas) ni d’utiliser le très toxique dentifrice que nous possédons dans nos salles de bain. Cependant, il existe des dentifrices spéciaux, tout comme des brosses à dents de leur saveur viande favorite. Les chats les plus apprivoisés se laisseront convaincre par des gestes doux et sans stress. 

Partager, c'est nous aider !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *