Top 10 des chats de dessin animé les plus connus

Représentation d'Odie et Garfiled du dessin animé éponyme

Les bandes-dessinées et les dessins animés ont marqué notre enfance. De par leur histoire, mais surtout par leurs personnages atypiques. Et ces aventures font régulièrement intervenir des chats, soit en tant que protagoniste principal, soit en tant que personnages secondaires. Nous vous proposons aujourd’hui une liste de 10 chats qui ont marqué nos esprits.

1) Félix le chat

Félix le chat est très certainement le premier chat à apparaitre dans un dessin-animé. Le matou noir et blanc conserve la vedette jusqu’à l’apparition de Mickey Mouse. Malicieux et facétieux, le petit chat est même à l’affiche de jeux-vidéo. Nous le suivons ainsi dans ses aventures, relatées sous forme de petits sketchs à vocation humoristiques.

2) Garfield

Garfield est sans conteste le chat roux le plus connu. Ce chat paresseux et amateur de lasagnes a eu droit à sa bande-dessinée, à son dessin animé et à ses films. Garfield a trois passions dans sa vie: dormir, manger, et embêter Jon et Odie. En revanche, il déteste les lundis, vieillir, les facteurs et les pèses-personnes. Son pire ennemi est Nermal, le chaton. Et si Garfield est égoïste, Nermal est imbu de lui-même, se qualifiant de « chaton le plus mignon du monde ». Ce qui a bien évidemment le don d’exaspérer notre compère préféré.

3) Sylvestre (Titi et Grosminet)

Membre des Looney Tunes, Sylvestre est apparu pour la première fois en 1945. Le chat à la truffe rouge est connu pour ses jurons comme « nom d’un chat » ou le fameux « sapristi saucisse », qui prononcé avec son défaut d’élocution devient « faprifti faufiffe ». Il voue ses journées à accomplir sa vaine quête d’attraper Titi. Et doit pour cela affronter Mémé ou Hector, le bouledogue de la maison. Mais aussi vil que soit son esprit, Sylvestre n’est pas plus fin que le coyote. Il porte le surnom de Grosso Mineto, nom donné par Speedy Gonzales.

4) Tom (Tom et Jerry)

Ce chat gris anthropomorphique est un incontournable. A l’origine, chacun des épisodes dans lesquels il apparaît est voué à sa vaine quête d’attraper et de manger Jerry, la souris malicieuse de la maison. Cependant les deux compères s’embarquent années après années dans de folles aventures où leur amitié prend le dessus sur leur chasse initiale. Coup de cœur particulier pour « Tom et Jerry, le film », qui a su marquer mon enfance et où on entend pour la toute première fois nos deux héros parler.

5) Thomas O’Malley (Les Aristochats)

Chat de gouttière errant, Thomas O’Malley n’en est pas pour autant moins attachant. Sa joie de vivre, sa débrouillardise, et ses aspirations de liberté font de lui un chat tout à fait hors du commun. O’Malley est également un chat au grand cœur, qui prend sous son aile la petite famille de Duchesse. Et puis il est difficile de ne pas le mentionner lorsque le dessin animé est l’un de mes préférés.

6) Le chat Potté (Shreck)

Le chat Potté ne figure pas dans notre classement pour son chapeau, ses bottes, ou son talent à l’escrime. Non. Le chat potté figure dans notre classement pour sa technique ultime: les yeux attendrissants. Non mais franchement, qui n’a pas envie de le prendre dans ses bras et de lui faire un gros câlin?

7) Chat du Cheshire (Alice aux pays des merveilles)

Le chat philosophe, et doué pour la rhétorique est le fauteur de trouble par excellence dans le dessin animé « Alice aux pays des merveilles ». Souvent accusé de folie, il est pourtant plein de bons sens et de raison. A tel point qu’il semble être le seul à être conscient de sa propre folie. Il a également le don d’apparaître et de disparaître comme bon lui semble, où bon lui semble. On ne connaît pas ses véritables intentions, mais le chat du Cheshire aime semer la confusion autour de lui.

8) Si et Am (La belle et le clochard)

« Tout ce qui est à toi est aussi à moi », cette réplique des odieux Si et Am est aussi connue que leur passion pour les plans machiavéliques. Si et Am n’apparaissent certes pas longtemps à l’écran, mais ils sont responsables des péripéties qui arrivent au deux principaux protagonistes de l’historie. En effet, c’est par leur faute que Lady se voit menacée de muselière et qu’elle s’enfuit.

9) Azraël (Les Schtroumpfs)

Chat de Gargamel, Azraël est presque tout aussi mauvais que son maître. Son plus grand rêve est de croquer, ne serait-ce qu’une fois, dans une délicieux petit Schtroumpf. Azraël affiche toujours une moue maléfique, et aide son maître à capturer ou retenir prisonniers les petits êtres bleus.

10) Tigrou (Winnie l’ourson)

Bon ok, Tigrou tient plus du tigre que du chat. Mais ça nous faisait mal au cœur de ne pas le mettre dans ce classement tant Winnie l’Ourson a marqué notre enfance. Toujours joyeux et bondissant, il apporte de la bonne humeur à ses amis… et aux téléspectateurs. Même s’il lui arrive d’énerver Coco Lapin. Tigrou possède lui aussi un défaut de prononciation et fait régulièrement des néologismes. Il apparaît qu’il est le seul tigre dans le dessin animé. Cependant en disant que « tous les tigrous sautent comme ça », il insinue qu’il en existait d’autres. Mystère….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest