Vitesse du chat et autres chiffres sur nos amis à poils

A le voir alangui sur le canapé du salon ou sur notre lit, on finirait par penser que Minou est un peu paresseux. En effet, on oublie parfois à quel point nos félins peuvent être rapides et atteindre des vitesses qui dépassent…celles du champion olympique Usain Bolt ! Un chat court à la vitesse moyenne de 40km/h, soit une capacité à parcourir le 100 mètres en à peine 9 secondes. Comment s’en étonner ? Selon certaines sources, dont le très sérieux dictionnaire de langue française Littré, leur nom de “chat” proviendrait du mot latin cattare qui signifie “guetter”. Nos compagnons à poils sont de petits chasseurs prêts à bondir sur toute pelote de laine égarée, souris étourdie, ou à fuir tout danger potentiel. Mais leur exceptionnelles capacités physiques en termes de vitesse de déplacement ne sont pas leur seul mystère et de nombreux chiffres les concernant sont surprenants : voici quelques chiffres à connaître sur nos amis félins, qui ne manqueront pas d’étonner même celles et ceux qui connaissent par coeur leur petit compagnon. 

21 kilos

c’est le poids record atteint par un solide gaillard australien, qui mesurait pas moins de 84 centimètres de tour de taille lorsqu’il a disparu. Himmy, c’était son nom, dépassait de très loin le poids moyen des chats, qui se situe entre 2,5 et 4,5 kilos. 

287°

c’est le champ de vision des chats, qui est largement supérieur à celui de l’être humain (limité à 180°). Il faut évidemment aussi mentionner son excellente vue dans la pénombre. La nuit, tous les chats sont peut-être gris pour nous, mais eux ont une bien meilleure vision que la nôtre ! 

2 mètres

c’est la hauteur à partir de laquelle un chat peut mettre en action son système vestibulaire s’il est en train de chuter. Qu’est-ce que cela signifie ? Cela veut dire que, pour toute chute supérieure à deux mètres, il est capable, grâce à son oreille interne, de se retourner sur ses pattes. Cela lui permet d’amortir sa chute. 

16 heures

c’est la durée du sommeil quotidien de nos amis à poils, qui peut bien sûr osciller entre 12 et 18 heures environ. S’ils dorment beaucoup, ce n’est pas par paresse donc, mais parce que c’est leur rythme biologique (quelle bonne excuse !). 

7,5 millions

c’est le nombre de chats enregistrés officiellement sur le territoire de la France. Cependant, ce chiffre ne correspondrait qu’à moins de la moitié des chats effectivement présents dans notre pays. 

38 ans et 3 mois

c’est la plus grande longévité atteinte pour un chat, il s’agissait de Crème Puff, un chat texan dont le record a été homologué par le Guinness Book of Records. La plupart de nos compagnons, cependant, connaissent une vie à peu près à moitié aussi longue que celle de Crème Puff, en moyenne. 

Plus de 60

c’est le nombre de races de chats présentes sur le territoire français, selon le Livre officiel des origines félines ou LOOF, organisation bien connue des propriétaires et éleveurs qui souhaitent enregistrer et faire reconnaître le pédigrée de leurs compagnons. 

Entre 20 et 125 000 euros

l’Ashera est issu d’un croisement entre le chat, le serval et le léopard, et compte de nombreux admirateurs à travers la planète, il est à ce jour le chat le plus cher du monde. Mais c’est bien connu, quand on aime on ne compte pas. 

10 000 ans avant JC

c’est à cette date approximative que remonte le compagnonnage des chats et des êtres humains. En Mésopotamie, les chats attirés par la présence de rongeurs dans les réserves agricoles ont selon les chercheurs commencé à accepter la présence proche des humains. On ne sait pas très bien quand chat et humain sont devenus de vrais amis, mais on sait que nos boules de poils ont un petit coeur sauvage sous leur épaisse couche de tendresse (ou peut-être l’inverse !). 

280 000 tonnes de litières sont nécessaires à nos animaux de compagnie chaque année en France. Un vrai défi écologique, mais aussi économique. Ainsi, le budget moyen consacré à nos chats est situé autour de 500 à 600 euros par an, consacré pour moitié aux dépenses d’alimentation pour nos petits gourmands. 

Partager, c'est nous aider !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *